les enfants à la cité St Pierre

Publié le par hospitalité de Touraine

L’après-midi à la Cité saint Pierre est inénarrable. Il faut l’avoir vécue pour comprendre la raison pour laquelle une simple allusion à cet après-midi là peut nous faire pleurer de rire. L’aller en bus se passe quasiment sans incident ; on ne relèvera que l’humeur plutôt désagréable du chauffeur, mais ce n’est rien, comparé au retour. Nous ne nous attardons pas trop à l’extérieur, car notre amie la pluie, fâchée de n’avoir pas été conviée, s’invite elle-même à la visite de la Cité, cela ne nous empêche pas -sauf certains irréductibles…-d’écouter très attentivement les propos de notre guide bénévole !!! Et au fait, Michel a-t-il trouvé qui était son mari ??? Je ne suis convaincue qu’elle gardera un excellent souvenir de nous, mais les rires sont là, c’est tout de même l’essentiel ! La visite achevée, nous comprenons la chance que nous avons d’être logé à l’accueil Notre Dame, même sans la vue imprenable sur la vallée… Le père Saveirio Sampa nous attend pour parler de Bernadette (il sera baptisé Bernardo -lire Bernadette au masculin italien - en fin de parcours…). La conférence est très intéressante, mais les nombreuses heures de fatigue accumulées se font sentir, il est très difficile de garder les yeux ouverts. Le retour est mémorable ! De plus en plus excité, notre chauffeur (le même qu’à l’aller) tente de nous ramener vers le sanctuaire, à bord d’un bus qui a probablement connu la guerre… Au milieu de la chaussée, il essaie d’ouvrir les portes, manque de chance, elles se coincent dans la barrière. Impossible de manœuvrer, nous sommes immobilisés au milieu de la route contre une barrière, et avec, à l’intérieur, un petit Guillaume qui ne pèse pas moins de 200 kilos ! Enfin, tout se termine bien, mais que d’évènements et d’émotions à raconter à Mathieu !!! 


 

 

Publié dans Pèlerinages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :