Le 16 juillet à la grotte de Massabielle

Publié le par Hospitalité de Touraine

Monseigneur PerrierLe 16 juillet 1858, l'appel de la Grotte se fait entendre en Bernadette, alors que la dernière apparition remonte à plus de trois mois.

La Grotte étant interdite, avec sa tante et deux autres jeunes filles qui se sont jointes à elle, Bernadette gagne la rive du Gave en face de la Grotte.

Bernadette commence à réciter le chapelet mais, à peine sa prière amorcée, elle écarte et tend les bras comme pour accueillir quelqu'un. C'est la dernière apparition de la Vierge.

Elle est silencieuse : non seulement, la Vierge ne lui a pas transmis de message à communiquer, mais elle ne lui a rien dit. Les apparitions finissent comme elles ont commencé : dans le silence et la simple présence.

Bernadette dira que jamais la Vierge ne lui était apparue aussi belle. Ni les barrières, ni la distance, ni le silence n'ont séparé ce soir-là les deux amies. Bernadette n'aspirera jamais à bénéficier d'autres apparitions.

Elle reverra la «belle Dame» au ciel et cela lui suffit : « J'ai fait le sacrifice de Lourdes, je verrai la Sainte Vierge au ciel, ce sera bien plus beau ».

Mgr Jacques Perrier,
† évêque de Tarbes et Lourdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :