Lourdes - Le 25 mars 1858

Publié le par Hospitalité de Touraine

2011-10-16-au-23---Stage-Hospitalite-ND-de-Lourdes--21--.JPGLe 25 mars 1858 : "Je suis l’immaculée conception"

Bernadette est attirée à la grotte, très tôt le matin, sans préavis, le 25 mars, jour de l’Annonciation. Elle a toujours le même souci : quel est le nom d’Aquerô, exigé par M. le curé.

Bernadette le demande avec la formule cérémonieuse longuement préparée :

« Mademoiselle, voulez-vous avoir la bonté de me dire qui vous êtes, s’il vous plaît ? »

L’apparition sourit mais ne répond pas.

Bernadette répète.

La troisième fois, elle a sa réponse :

« Que soy era Immaculada Councepciou »

« Je suis l’Immaculée Conception.»

Bernadette répète mécaniquement ce nom magique en courant jusqu’au presbytère. Elle le jette, matériellement, face à la haute silhouette de l’abbé Peyramale qui éclate : « Petite orgueilleuse, tu es l’Immaculée Conception ? »

Bernadette précise : « La dame a dit... ».

C’est un homme d’autorité quoique généreux, d’une bonté inépuisable pour les pauvres. Ce problème le met à l’épreuve confusément. Il est bouleversé, car l’Immaculée Conception de Marie a été définie comme dogme par le pape Pie IX, quatre ans auparavant (8 décembre 1854), et Bernadette n’en sait rien. […]