Témoignage d’une hospitalière engagée.

Publié le par hospitalité de Touraine

J’ai découvert Lourdes, il y a environ 4 ans. J’étais émerveillée de découvrir les sanctuaires que je ne connaissais pas.
Pendant ce séjour, en tant que pèlerin valide, j’ai participé à quelques cérémonies avec les personnes malades, moments de recueillements très forts.
A mon retour, je me suis rendue à l’Hospitalité de Touraine. J’ai été accueillie les bras ouverts par tout le monde.
L’année suivante, je suis partie pour la 1ère fois en tant qu’hospitalière, avec une certaine appréhension. Tout de suite, dans le train, j’ai fait la connaissance des responsables de chambres et des autres hospitaliers. Je me suis sentie à l’aise et en confiance.
carine.jpgJ’ai vécu un séjour rempli d’émotions, d’échanges forts, d’écoutes des autres. A mon retour, j’étais enchantée et émue, quelques larmes de bonheur sont apparues sur mon visage.
A chaque séjour, nous recevons des grâces. En ce qui me concerne, j’ai reçu un « appel de l’Immaculée Conception » que je ne peux pas expliquer.
Au pèlerinage suivant, j’ai réalisé qu’il me manquait quelque chose. Un jeune malade handicapé a fait sa confirmation pendant le séjour. Pour moi, ce fut une révélation et j’ai réalisé que ce manque était la CONFIRMATION. Dans le train du retour, nous en avons beaucoup parlé avec ce jeune, qui était ravi pour moi et m’a encouragé. Lourdes fait beaucoup en terme d’amitié, puisque ma marraine n’est autre qu’une infirmière, qui depuis est devenue une grande amie. Je rends grâce, tous les jours, au Seigneur de nous avoir fait croiser nos chemins un jour à Lourdes. Au mois de juin 2006, je recevais le Sacrement de la Confirmation en présence de quelques hospitaliers et surtout de ce jeune garçon et de quelques personnes malades.
Depuis je participe aux 2 pèlerinages annuels et rends grâce à la Vierge.
Durant le pèlerinage du mois d’août, j’ai participé au pèlerinage des enfants. C’était une nouveauté pour l’Hospitalité de Touraine ce pèlerinage d’enfants au sein de celui des adultes, en vue du 150ème anniversaire des apparitions.
Durant ce séjour, j’ai fait mon engagement « définitif » à l’Hospitalité. J’ai demandé à un enfant malade de me parrainer. Cet enfant était heureux et fier de me parrainer.
L’engagement est un moment que j’ai préparé depuis longtemps et réfléchi. La cérémonie est très forte en émotions. Quelques larmes apparaissent sur le visage des engagés. C’est un moment très recueilli entre l’hospitalier et son parrain.
Carine LIVONNET août 2007
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :