Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

160 articles avec prieres et neuvaines

Prière du père de Grandmaison

Publié le par hospitalité de Touraine

Sainte Marie, Mère de Dieu,
garde-moi un cœur d’enfant,
pur et transparent comme une source ;
obtiens-moi un cœur simple,
qui ne savoure pas les tristesses ;
un cœur magnifique à se donner,
tendre à la compassion,
un cœur fidèle et généreux
qui n’oublie aucun bienfait
et ne tienne rancune d’aucun mal.
Fais-moi un cœur doux et humble,
aimant sans demander de retour,
joyeux de s’effacer dans un autre cœur
devant ton divin Fils ;
un cœur grand et indomptable,
qu’aucune ingratitude ne ferme,
qu’aucune indifférence ne lasse ;
un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,
blessé de son amour
et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel.

Prière de St Bernard

Publié le par hospitalité de Touraine

Souvenez-vous
ô très misécordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours
à votre protection,
imploré votre assistance
ou réclamé vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé de cette confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma mère,
je viens vers vous,
et gémissant sous le poids
de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds.
O Mère du Verbe incarné,
ne méprisez pas mes prières,
mais écoutez-les favorablement
et daignez les exaucer.

Amen.

Angélus

Publié le par hospitalité de Touraine



L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
- Et elle conçut du Saint Esprit.


  Voici la Servante du Seigneur
- Qu’il me soit fait selon votre parole.


  Et le Verbe s’est fait chair
- Et il a habité parmi nous.

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos coeurs.
Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître,
l’incarnation de ton Fils bien-aimé.
Conduis-nous, par sa passion et par sa croix,
jusqu’à la gloire de la résurrection.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Un beau texte sur St Joseph

Publié le par hospitalité de Touraine

Saint Joseph,père nourricier si fidèle de l'enfant divin, époux virginal de la mère de Dieu,protecteur puissant de la sainte église,nous venons vers vous pour nous recommander à votre protection spéciale.Vous n'avez rien cherché en ce monde sinon la gloire de Dieu et le bien du prochain.Tout donné au sauveur,c'était votre joie de prier,de travailler,de vous sacrifier,de souffrir, de mourrir pour lui.Vous étiez inconnu en ce monde et cependant connu de Jésus,ses regards reposaient avec complaisance sur votre vie simple et cachée en lui.Saint Joseph,vous avez déjà aidé tant d'hommes,nous venons vers vous avec une grande confiance.Vous voyez dans la lumière de Dieu ce qui nous manque,vous connaissez nos soucis,nos difficultés, nos peines.Nous recommandons à votre sollicitude paternelle cette affaire particulière...(trouver du travail par exemple). Nous la mettons entre vos mains qui ont sauvées Jésus-enfant.mais avant tout implorez pour nous la grâce de ne jamais nous nous séparer de Jésus par le péché mortel,de le connaître et de l'aimer toujours plus,ainsi que sa sainte mère,de vivre toujours en présence de Dieu,de tout faire pour sa gloire et le bien des âmes,et d'arriver un jour à la vision bienheureuse de Dieu pour le louer éternellement avec vous .
Ainsi soit-il.

je vous salue Joseph

Publié le par hospitalité de Touraine

Je vous salue, Joseph, vous que la grâce divine a comblée,
 vous êtes béni entre tous les hommes
 et Jésus l'enfant de votre virginale épouse est béni.

 Saint Joseph donné pour père au fils de Dieu,
 priez pour nous dans nos soucis de famille,
 de santé et de travail et daignez nous secourir
 à l'heure de notre mort .
 Ainsi soit-il.

Le jeûne que j'aime dit Dieu...

Publié le par hospitalité de Touraine

Le jeûne que j'aime dit Dieu,
c'est quand la faim te ronge
en communion avec une foule de frères.

Le jeûne que j'aime dit Dieu,
C'est quand il t'ouvre à la prière
et que le manque en toi
te rend accueillant à ma présence.

Le jeûne que j'aime dit Dieu,
c'est quand il libère ton coeur
et t'invite au partage.

Le jeûne que j'aime dit Dieu,
c'est quand tu me reconnais
dans le plus petit de tes frères
et que tu m'ouvres la porte.

Le jeûne que j'aime dit Dieu,
c'est quand il fait sauter tous les verrous
et que ta lumière jaillit
comme un matin de printemps.

MAGNIFICAT

Publié le par hospitalité de Touraine

La première et la plus universelle de toutes les prières à Marie est le "je vous salue Marie".
Elle reprend les paroles de l'ange gabriel à l'heure de l'annonciation.
Ma is la plus ancienne est la prière du Magnificat chantée en communion avec toute l'Eglise à l'office des vêpres.
C'est un chant d'action de grâce.
En priant la Vierge Marie, le chrétien, l'Eglise se tourne avec Elle vers le Christ......


Mon âme exalte le Seigneur,
 Exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
 Il s’est penché sur son humble servante ;
 désormais tous les âges me diront bienheureuse.
 Le Puissant fit pour moi des merveilles :
 Saint est son nom !
 Son amour s’étend d’âge en âge
 sur ceux qui le craignent.
 Déployant la force de son bras,
 il disperse les superbes.
 Il renverse les puissants de leurs trônes,
 il élève les humbles.
 Il comble de biens les affamés,
 renvoie les riches les mains vides.
 Il relève Israël, son serviteur ;
 il se souvient de son amour,
 De la promesse faite à nos pères,
 en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.
 Gloire au Père, et au Fils,
 et au Saint-Esprit,
 Maintenant et à jamais,
 dans les siècles des siècles. Amen.

Prière de Noël – Père Charles Singer - Dominicain

Publié le par hospitalité de Touraine

JOYEUX NOEL A TOUS


Amis, frères de partout,
il est venu celui qu'on attendait.
Connaissez vous son nom ?
Je vais vous le dire et dans vos cœurs
son Nom chantera comme une flûte
dans le silence brumeux de la nuit.
Portes, ouvrez-vous !

Sur les chemins, faites de la place.
Préparez la maison.
Posez des lumières sur vos fenêtres.
Sachez que la longue attente est terminée.
Levez la tête !
Je vous le dis: Il est venu !
Connaissez-vous son Nom ?

Je vais vous le dire
et son Nom éclatera
comme des poussières d'étoiles
sur la place du monde.

Aujourd'hui, lumineuse sera la nuit
et resplendissant le jour.
Car il est né l'enfant
qui change le monde.
Connaissez-vous son nom ?

Sur son visage danse le sourire de Dieu.
Il est né, il restera avec nous
et la joie des hommes
devient la joie de Dieu.

Il est né, il reste avec nous
et la souffrance des hommes
devient la souffrance de Dieu.
Il est né, il reste avec nous
et l'amour des hommes
devient l'amour de Dieu.

Il est né, il reste avec nous
et ses paroles portent
la vie en elles comme un printemps
gonflé de promesses.

Connaissez-vous son Nom ?
Je vais vous le dire
et je voudrai qu'il reste attaché à votre coeur.
Il s'appelle EMMANUEL
Il est Dieu avec nous.

 

"4 Bougies"

Publié le par hospitalité de Touraine

Pour soulever le sombre manteau de l’obscurité qui parfois recouvre le monde et même le coeur des hommes, Seigneur je vais préparer 4 bougies : je les poserais aux quatre coins de la terre pour tout éclairer :
Au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, à gauche et à droite.
Ainsi les habitants de la terre pourront te voir et t’accueillir.

La première bougie sera la lumière de mon sourire, offert à tout, chaque jour, comme un cadeau, car toi, Seigneur, tu viens pour la joie de tous.

La deuxième bougie sera la lumière de ma prière tournée vers toi, chaque jour, comme un regard, car toi, Seigneur, tu parles à chacun dans le secret du cœur.

La troisième bougie sera la lumière de mon pardon accordé à tous, chaque jour, comme une main tendue car toi, Seigneur, tu laves toutes les offenses des humains.

La quatrième bougie sera la lumière de ma douceur distribuée à tout, chaque jour, comme du bon pain, car toi Seigneur, tu donnes à chacun ton amour.

Pour te montrer Seigneur, combien je t'attends, je vais préparer mes 4 bougies, je les allumerai une à une au long des 4 semaines de l'avent.

Quand Noêl viendra dans les maisons et les coeurs, elles brilleront dans la nuit. Ce sera ma couronne de lumière préparée pour toi, Seigneur, le Prince de la paix.

Prière issue de « chemins d’Avent »1989, éditions du Signe


 

LA PRIERE DE NORBERT SEGARD

Publié le par hospitalité de Touraine

Je me permets de vous faire part d'une prière qui nous a été lue le jour de la toussaint dans une petite paroisse de gironde. Elle fût écrite par un ancien ministre des PTT, Monsieur Norbert Segard. Et je n'ai pas pu m'empêcher de penser à notre Hospitalité et à sa mission auprés des malades.

Seigneur, donne moi de voir les choses à faire sans oublier les personnes à aimer, et de voir les personnes à aimer sans oublier les choses à faire.

Donne moi de voir les vrais besoins des autres. C’est si difficile de ne pas vouloir la place des autres, de ne pas répondre à la place des autres, de ne pas décider à la place des autres. C’est si difficile, Seigneur, de ne pas prendre ses désirs pour les désirs des autres, et de comprendre les désirs des autres quand ils sont si différents des nôtres

Seigneur, donne moi de voir ce que tu attends de moi parmi les autres. Enracine au plus profond de moi cette certitude qu’on ne fait pas le bonheur des autres sans eux...

Seigneur, apprends moi à faire les choses en aimant les personnes. Apprends moi à aimer les personnes pour ne trouver ma joie qu’en faisant quelque chose pour elles, et pour qu’un jour elles sachent que Toi seul, Seigneur, es l’Amour.

9 Jour « Faites tout ce qu’il vous dira »

Publié le par hospitalité de Touraine

Marie est honorée dans tous les sanctuaires du monde. La parole du Magnificat se réalise : « Toutes les générations me diront bienheureuse. » Mais elle a d’abord vécu dans l’obscurité de Nazareth et, de sa vie auprès des apôtres, nous ne savons pas grand-chose. Marie restera donc avec nous quand nous reviendrons à la banalité de notre vie quotidienne.

 Avec Marie, nous serons toujours unis à son Fils et à l’Eglise. Un des moyens de resserrer ce lien, c’est la prière du chapelet ; à chaque dizaine, nous méditons un moment de la vie du Christ et nous prions en communion avec des catholiques de tous pays : la radio, l’internet, la télévision permettent de concrétiser ce lien.

Réflexion
Que m’apporte Marie dans ma vie chrétienne ? Dans quelles circonstances m’arrive-t-il de penser à elle ? de la prier ? La prière du chapelet m’est-elle familière ? Pourrait-elle le devenir ?

 

Méditer Cana :
« … et celui qui vous a exaucée à Cana, Jésus, votre Enfant, est béni… »

Jour 8 « Je suis le Pain de vie »

Publié le par hospitalité de Touraine

Au centre de la Grotte, l’autel. Au milieu de l’après-midi, la procession eucharistique. Lourdes a bien mérité son nom de « trône eucharistique ».

 Bernadette a fait sa Première Communion le 3 juin 1858. A partir de cette date, l’Eucharistie fut la vraie nourriture de sa vie spirituelle. Dans le service des malades et dans sa propre souffrance, elle s’unissait à l’offrande du Christ. Car la vie eucharistique ne se limite pas à la célébration.

Réflexion
Quelles sont les conditions pour que l’Eucharistie soit notre nourriture ? Est-ce une question d’organisation ? de préparation personnelle ? de motivation ? L’adoration du Saint-Sacrement, en dehors de la Messe ou la prière devant le tabernacle, sont une aide pour vivre plus intensément de l’Eucharistie : en profitons-nous ?

Méditer l’Institution de l’Eucharistie :
« … et celui qui est le pain de vie, Jésus, votre Enfant, est béni… »

Jour 7 « Lourdes, la ville fraternelle »

Publié le par hospitalité de Touraine

Depuis le début, le pèlerinage a mélangé les groupes sociaux : non seulement les classes, mais aussi les malades et les bien-portants, les ruraux et les urbains, les jeunes et leurs parents ou grands parents.

 A Lourdes, bien des échanges se passent dans la discrétion, voire le silence : ce sont des regards, des sourires, les gestes simples de l’entraide. Comme ils sont beaux, les visages éclairés, le soir, par les cierges de la procession : chacun éclaire plutôt son voisin que lui-même.

Réflexion
Comment la vie fraternelle est-elle possible dans un monde qu’on dit de plus en plus individualiste ? Par l’attention à l’autre et un a priori favorable envers lui ? En laissant à l’autre la liberté d’exister ? En pardonnant ? En me faisant pardonner ?

Méditer le Couronnement de Marie, reine de la paix :
« … et celui qui a fait de vous la reine de la paix, Jésus, votre Enfant, est béni… »

Jour 6 « Bernadette, quel courage ! »

Publié le par hospitalité de Touraine

Bernadette a trouvé sur son chemin ses parents, le commissaire de police, les Soeurs chez qui elle allait à l’école, le juge, le procureur, le maire, le clergé : tous s’opposent à elle pour des motifs divers, et parfois compréhensibles. Bernadette tient bon.

 Comment ne pas évoquer la parole de Pierre et de Jean, la première fois qu’ils comparurent devant le sanhédrin : « Nous ne pouvons pas ne pas publier ce que nous avons vu et entendu » ?

 On prête à Bernadette la formule : « Je ne suis pas chargée de vous le faire croire. Je suis chargée de vous le dire. »

Réflexion
Dans quelles occasions ai-je à rendre témoignage ? Que Bernadette me donne son courage tranquille !

Méditer Jésus devant Pilate :
" … et celui qui a comparu devant Pilate, Jésus, votre Enfant, est béni…"

Jour 5 « Trouver ma place dans l’Eglise »

Publié le par hospitalité de Touraine

La Dame avait chargé Bernadette d’un message : aller dire aux prêtres qu’on vienne en procession et qu’on bâtisse une chapelle. La procession rappelle que l’Eglise est en marche, au long de l’Histoire, vers le Royaume. La chapelle est le lieu du rassemblement, surtout pour l’Eucharistie.

 A Lourdes, vous avez participé à la procession, symbole de l’Eglise en marche. Vous avez formé une communauté internationale de prière, notamment aux Messes du mercredi et du dimanche.

« Mais la vie chez moi, dans ma paroisse, n’est pas facile. Je ne suis pas à l’aise. » La paroisse de Lourdes en 1858 n’était certainement pas parfaite. Mais c’est à la paroisse que Bernadette était devenue chrétienne par le baptême et c’est à la paroisse que la Vierge l’envoie porter son message.

Réflexion
Que demandez-vous à l’Eglise et qu’êtes-vous prêt à faire pour qu’elle réponde mieux à sa mission ?

Méditer la Pentecôte :
" ... et celui qui vit dans son Eglise, Jésus, votre Enfant, est béni... "

Jour 4 « Un des moments forts a été le passage au cachot »

Publié le par hospitalité de Touraine

Le cachot est la deuxième étape sur le Chemin du Jubilé. Dans ces quelques mètres carrés, obscurs et humides, vivaient les parents de Bernadette et leurs quatre enfants. A ce spectacle, nous sommes émus. Nous admirons la prédilection de Dieu pour les petits et les humbles.

 Mais nous risquons de considérer l’histoire de Bernadette comme un conte de fées : la petite fille pauvre, malade et analphabète qui, depuis 150 ans, a fait venir un demi-milliard de pèlerins !

Réflexion
Si nous avions habité Lourdes en 1858, comment aurions-nous considéré les Soubirous ? Aurions-nous fait attention à eux ? Aurionsnous ajouté foi aux rumeurs qui circulaient sur eux ? Qu’aurions-nous fait pour les aider ?

Evidemment, nous ne sommes plus en 1858. Mais les Soubirous ne manquent pas : qui sont-ils pour nous ?

Méditer la Flagellation :
" … et celui qui a été flagellé, Jésus, votre Enfant, est béni… "

Jour 3 « J’ai été frappé par les différents témoignages »

Publié le par hospitalité de Touraine

Autrefois, la présence des malades à Lourdes était très spectaculaire. Elle l’est moins de nos jours, grâce à l’évolution de la médecine. Peu importe : la question de la souffrance et des limites humaines est bien posée à Lourdes.

 Ce qui frappe, à Lourdes, c’est aussi la connivence entre les malades et les hospitaliers. Ceux-ci aiment à dire qu’ils reçoivent plus qu’ils ne donnent.
La maladie ne doit pas nous enlever le goût de vivre mais elle nous fait considérer toutes choses comme provisoires. La santé n’est pas la plénitude du bonheur.

Réflexion
Dans notre entourage, les personnes atteintes dans leur santé ne manquent pas. Y faisonsnous attention ? Avons-nous peur ? Leur consacrons- nous du temps gratuitement ?

Malade ou handicapé, comment surmonter les tentations contre la foi (« Dieu m’a abandonné »), l’espérance (« je vais vers la mort »), la charité (« je me replie sur moi-même ») ?

Méditer la Visitation :
" … et celui qui a guéri les malades, Jésus, votre Enfant, est béni…" 

Jour 2 « A Lourdes, je me suis confessé »

Publié le par hospitalité de Touraine

A Lourdes, qu’est-ce qui vous a aidé à faire cette démarche ? Ces circonstances ne se reproduiront pas. Mais si vous avez éprouvé le bienfait du sacrement, réfléchissez dès maintenant aux occasions de le recevoir dans l’année qui vient.

Réflexion
Utilisez-vous les possibilités données par votre paroisse ? Dans la plupart des grandes villes, l’une ou l’autre église a reçu mission de proposer en permanence la possibilité de se confesser : renseignez-vous !

N’oubliez pas, non plus, la demande du Notre Père (« pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi…»), le « Je confesse à Dieu », les prières pénitentielles de la Messe. Evitons de les dire mécaniquement.

Méditer la Mort du Christ sur la Croix :
" … et celui qui nous a délivrés du péché, Jésus, votre Enfant, est béni… "

Jour 1 « Il était facile de prier »

Publié le par hospitalité de Touraine

A Lourdes, quels ont été les lieux et les moments qui ont favorisé votre prière ? Le plus souvent, c’est à la Grotte, dans le silence, que les pèlerins ont préféré prier.

« Oui, justement, à Lourdes, il y avait la Grotte ! » Un crucifix, une reproduction d’icône, une statue de la Vierge, une bible sont aussi des signes du sacré. Et toutes les églises ne sont pas fermées…

 « Oui, mais à la Grotte, je n’étais pas tout seul. » Vous n’êtes pas seul. Vous faites partie de la communion des saints. En même temps que vous, des milliers d’âmes prient de par le monde : elles disent, comme vous, « Notre Père ». A Lourdes, des centaines de cierges brûlent près de la Grotte : chacun d’eux représente une intention de prière.

Réflexion
Quelle est ma vie de prière ? Comment aller plus loin ?

Méditer l’Annonce du Royaume :
« Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et celui qui nous a donné le Notre Père, Jésus, votre Enfant, est béni, Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen »

La neuvaine du retour de pélerinage

Publié le par hospitalité de Touraine

Voici une prière sur neuf jours trouvé dans "Prions en Eglise" qui doit nous permettre de revenir chez nous et d'atterir en douceur !

Dans les jours qui suivent le pèlerinage, il peut être bon de revenir sur les aspects principaux du message en nous posant, à chaque fois, cette question : «Comment vais-je en vivre, maintenant ? »

Comment faire la neuvaine ? 

  • dire la Prière à Notre-Dame du Bon Retour
  • réfléchir à la question du jour
  • réciter une dizaine de chapelet en méditant un mystère du Rosaire.

Dans le « Je vous salue, Marie », vous pouvez rappeler le mystère médité. Exemple : « Je vous salue, Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et celui qui nous a donné le Notre Père, Jésus, votre enfant, est béni… »

Prière à Notre-Dame du Bon Retour
Marie,
toi qui conservais avec soin toutes choses
et les méditais dans ton coeur,
garde-moi de l’oubli.

Toi qui as vécu dans la discrétion de Nazareth,
donne-moi d’aimer ma vie de tous les jours.

Toi qui as veillé sur la croissance de Jésus,
fais grandir en moi ce que j’ai vécu dans ce pèlerinage.

Je te prie aussi pour tous ceux que j’ai rencontrés à Lourdes,
en particulier les personnes atteintes dans leur santé.

Toi qui as demandé de construire une chapelle,
je te prie pour la communauté dont je suis membre.

Et continue de veiller sur moi, toi l’Immaculée Conception,
Mère de miséricorde.
Amen !

La priére des hospitaliers

Publié le par hospitalité de Touraine

La priére des hospitaliers
 
 Sainte Marie,Mére de Dieu, Vierge Immaculée,
vous êtes apparue 18 fois à Bernadette,
dans la Grotte de Lourdes,
pour rappeler aux chrétiens
les merveilles et les exigences de l'Evangile,
les invitant à la priére, à la pénitence,
à l'Eucharistie et à la vie en Eglise.
 
Pour mieux répondre à votre appel,
,je me consacre par vos mains
à votre Fils Jésus.
 
Rendez moi docile à votre Esprit;
et, par la ferveur de ma foi,
par le rayonnement de toute ma vie,
par mon dévouement au service des malades,
faites que je travaille avec vous
au réconfort de ceux qui souffrent,
à la réconciliation des hommes,
à l'unité de l'Eglise
et à la paix du monde.
 
C'est en toute confiance, ô Notre Dame,
 que je vous adresse cette priére
en vous demandant de l'accueillir et de l'exaucer.
 
Bénie soit la Sainte et Immaculée Conception
de la BienheureuseVierge Marie, Mére de Dieu.
 
Nore Dame de lourdes, Priez pour nous.
Sainte Bernadette, priez pour nous.

Marie qui défait les noeuds

Publié le par hospitalité de Touraine

Marie qui défait les noeuds
 
Vierge Marie, mère du bel amour,
mère qui n’a jamais abandonné
un enfant qui crie au secours,
mère dont les mains travaillent sans cesse
pour tes enfants bien-aimés,
car elles sont poussées par l’amour divin
et l’infinie miséricorde qui déborde de ton coeur,
tourne ton regard plein de compassion vers moi.
Vois le paquet de ’’noeuds’’ qui étouffent ma vie.
Tu connais mon désespoir et ma douleur.
Tu sais combien ces nouds me paralysent.
 
Marie, mère que Dieu a chargée
de défaire les « noeuds » de la vie de tes enfants,
je dépose le ruban de ma vie dans tes mains.
Personne, pas même le Malin,
ne peut le soustraire à ton aide miséricordieuse.
 
Dans tes mains, il n’y a pas un seul noeud
qui ne puisse être défait.
Mère toute-puissante, par ta grâce
et par ton pouvoir d’intercession
auprès de ton Fils Jésus, mon libérateur,
reçois aujourd’hui ce ’’noeud’’ (le nommer si possible)
 
Pour la gloire de Dieu,
je te demande de le défaire,
et de le défaire pour toujours.
J’espère en toi.
Tu es l’unique consolatrice que Dieu m’a donnée,
tu es la forteresse de mes forces fragiles,
la richesse de mes misères,
la délivrance de tout ce qui m’empêche d’être avec le Christ.
 
Accueille mon appel.
Garde-moi, guide-moi, protège-moi.
Tu es mon refuge assuré.
Marie, toi qui défais les nouds,
prie pour moi.
 
Amen !

Cinq minutes pour Dieu" ( Carême 2008)

Publié le par hospitalité de Touraine

" Cinq minutes pour Dieu" ( Carême 2008)
 
 " Aussi je te le dis: Tu es Pierre et sur cette pierre,
je vais établir mon assemblée...."     Mathieu 16, 13-19
 
Il suffit de peu pour bâtir un empire.Une personne fiable
 à nos côtés nous permet d'accomplir des miracles.
 Une équipe soudée peut contibuer à soulever des montagnes.
Soyons dans la joie. Nous ne sommes pas seuls,
regardons autour de nous et, sans aucun doute,
 trouverons -nous celui ou celle qui nous permettra d'avancer,
 de faire un pas de plus.
 
Jésus, tu t'es entouré de douze apôtres pour nous monter que,
seul, on ne peut rien.
Aide moi à apprécier les qualités de chacun
et à apporter ma contribution à tout projet porteur d'espoir.

O Mère Bien Aimée

Publié le par hospitalité de Touraine

Ô Mère Bien-Aimée,
vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l'amour,
apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité,
à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention.
Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle,
ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ;
tournez vers nous vos regards miséricordieux,
attirez-nous dans vos clartés,
inondez-nous de vos douceurs,
emportez-nous dans la lumière de l'Amour,
emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux.
Que rien ne puisse jamais troubler notre paix,
ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ;
mais que chaque minute nous emporte plus avant
dans les profondeurs de l'auguste Mystère,
jusqu'au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l'union divine,
verra toutes choses dans l'éternel Amour et dans l'Unité.
Amen.


Prière Marthe Robin

Neuvaine à Notre Dame de Lourdes

Publié le par hospitalité de Touraine

Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes
du dimanche 3 février au lundi 11 février 2008
 
 

DSC01276.JPGLa neuvaine pour se préparer à la fête de Notre-Dame du Lourdes commence le 3 février et se termine le 11 février. Cette année, à l'occasion du 150ème anniversaire des Apparitions, cette prière de 9 jours est tout simplement la prière préparatoire au pèlerinage à Lourdes pendant le Jubilé.









Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes, du 3 au 11 février 2008 ICI

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>