Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 10 juin : venez prier le chapelet en l'église St Etienne.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Le 10 juin : venez prier le chapelet en l'église St Etienne.

Le deuxième mercredi de chaque mois, nous prions le chapelet avec le groupe du Rosaire

en l'église saint Etienne de Tours (place Michelet)

le 10 juin 2020 à 17h15.

Nous vous invitons à venir partager notre prière pour le monde, la France, les vocations religieuses et pour tous nos amis malades, seuls ou dans la peine.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, transmettez vos intentions de prières par Email à hospitalite.de.touraine@gmail.com

Fraternellement.

Horaires du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Horaires du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes.

À partir du 1er Juin 2020 :

  • Ouverture du sanctuaire de 8h à 22h
  • Messes :
    8h à la grotte en français
    10h à la grotte en français (KTO)
    11h à la grotte en italien
    11h15 au Rosaire en français
    17h à la grotte en anglais (EWTN)
    18h15 le samedi et le dimanche en français au Rosaire
  • Chapelets à la grotte :
    14h30 en espagnol (EWTN)
    15h en anglais (EWTN)
    15h30 en français (KTO)
    18h en italien (TV 2000)
  • Adoration du St Sacrement au Rosaire tous les jours à 17h
  • Chapelet aux flambeaux tous les soirs à 21h
  • Confessions de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le Pape François prie le chapelet à la Grotte du Vatican, en duplex avec Lourdes.

Publié le par Hospitalité de Touraine

En raison de la situation d’urgence provoquée par la pandémie du Coronavirus qui a entraîné l’arrêt des activités normales des Sanctuaires et l’interruption des pèlerinages, le Pape François veut exprimer sa proximité avec les grands sanctuaires internationaux par la récitation du chapelet, le samedi 30 mai 2020 à 17h30 (heure de Rome), devant la Grotte de Lourdes dans les Jardins du Vatican, explique Mgr Rino Fisichella, Président du Conseil Pontifical pour la Nouvelle Évangélisation, dans un courrier d’invitation aux recteurs de Sanctuaires.“ Tous unis avec le Pape François par la prière du rosaire, ensemble et avec tous les sanctuaires du monde, demandons à la Vierge son aide et son secours durant la pandémie.

Vous pouvez y assister en vous rendant sur le site du sanctuaire de Lourdes, ICI.

Naissances.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Catherine PROT est heureuse de nous annoncer l’arrivée de ses deux petites filles, le 13 mai.

Nous souhaitons la bienvenue dans notre famille de l'hospitalité à Elena et Enais !

 

Naissances.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Notre famille de l'hospitalité accueille deux naissances en ce mois de mai.

Il s'agit de Adèle née le 16 mai et Louis Eren le 22 mai. Bienvenue à eux et Roseline Metayer aura maintenant 8 petit-enfants à dorloter !

 

Prière.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Prière.

Secoué, mais secouru !  

Que mes ennemis sont nombreux

Seigneur ! Ils se lèvent contre moi !

Voulant m’éloigner de mon Dieu

Seigneur ! Ô ! Reste près de moi !

Mais toi tu es mon bouclier,

Seigneur ! Tu relèves ma tête

J’ai crié, tu m’as exaucé,

Seigneur ! Ma joie est complète.

Quand je me couche, c’est le repos

Seigneur ! Je n’ai pas à craindre

Tu es pour moi mon seul héros

Seigneur ! Rien ne peut m’atteindre.

Malgré que je sois assiégé

Seigneur ! Près de toi je suis bien

Tu demeures ma sécurité

Seigneur ! Tu repousses le malin.

Tu as frappé mes ennemis

Seigneur ! Je suis hors de danger

Car devant toi ils ont tous fuient

Seigneur merci ! Tu m’as sauvé.

Que ma louange monte vers toi

Seigneur ! Tous les jours de ma vie

Aussi j’élèverai ma voix

Seigneur mon Dieu ! Je te bénis.

Yves Prigent.

Les aiguilleurs du Ciel !

Publié le par Hospitalité de Touraine

Regardez cette vidéo jusqu'au bout, malgré sa durée, trente minutes, de beau témoignages à l'intérieur.

 

Prière de Jean Pierre Prévost.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Prière de Jean Pierre Prévost.

Fais de nous des messagers

 

Seigneur Jésus, tu as su apaiser les craintes de tes disciples,

et tu en as fait des messagers audacieux et inventifs

pour que ton Evangile soit connu et accueilli

« jusqu’aux extrémités de la terre ».

 

Sois béni et loué pour cette immense nuée de témoins,

hommes et femmes dont la vie, les gestes et les paroles

ont fait briller à travers les âges la lumière de ton Évangile,

et révélé au monde l’amour que tu lui portes,

en communion avec le Père qui t’a envoyé parmi nous.

 

Envoie-nous ton Esprit de vérité

qui avivait la ferveur des premières communautés

et leur permettait de trouver des solutions inédites

chaque fois qu’un problème se dressait sur leur route.

Amen

Réouverture du Sanctuaire de Lourdes.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Réouverture du Sanctuaire de Lourdes.

Samedi 16 mai 2020, à 14h, le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes ouvre de nouveau ses portes pour les pèlerins individuels de proximité. « La réouverture, ce samedi 16 mai, est un grand signe d’espérance ! Je m’en réjouis beaucoup et à cette occasion je veux lancer cet appel : Aidez le Sanctuaire à se relever ! » Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du Sanctuaire de Lourdes.

8 millions d’euros de pertes prévues.

Déficit historique pour le Sanctuaire.

Depuis le début de la crise, chaque jour les pèlerinages organisés annulent leur participation. Le Sanctuaire entrevoit une saison quasi blanche, dépourvue de la présence des pèlerins malades.
> Les ressources du Sanctuaire sont intimement liées à la fréquentation des pèlerins. Sans leur présence, sans leur offrande sur place, Lourdes ne peut pas vivre.
> Ces difficultés économiques frappent le Sanctuaire alors qu’il venait de retrouver l’équilibre financier.
> Pour garantir son avenir et préserver les emplois, il est vital pour le Sanctuaire d’appeler à la générosité des donateurs.

Signe d’espérance :

« Les innombrables témoignages et intentions de prière qui nous arrivent confirment que le rôle de ce Sanctuaire est d’être un cœur battant de prière pour le monde et avec le monde. »
Mgr Olivier Ribadeau Dumas, Recteur du Sanctuaire ND Lourdes.

SOUTENIR LE SANCTUAIRE

Par chèque bancaire, libellé à l’ordre de l’Association Diocésaine de Tarbes et Lourdes (ou ADTL)
à Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes Service des Donateurs – Opération Covid19 / 1, avenue Monseigneur Théas 65108 Lourdes Cedex

Par virement bancaire, en mentionnant «Opération Covid19» dans l’objet de votre virement
et en nous informant par email : donateur@lourdes-france.com
Association Diocésaine de Tarbes et Lourdes Agence : Société générale – Lourdes
IBAN : FR76 30003 02051 00037260102 02 Adresse SWIFT (code BIC) : SOGEFRPP

66 % du montant de votre don est déductible de vos impôts
dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Un reçu fiscal vous sera adressé. Merci.

Prière.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Prière.

Pour une page chaque jour toute blanche.

Sainte Vierge Marie, vous nous aidez à accueillir le Sermon sur la montagne, ces béatitudes dont on parle tant et qu’on applique si peu, parce qu’elles vont à contre courant, comme si le Gave remontait vers le glacier des Pyrénées.

Sainte Vierge Marie, vous nous aidez à devenir le Peuple de la Parole, le peuple de l’Eucharistie, le Peuple du message.

A quoi sert d’aller toujours plus vite, si on ne sait pas où l’on va ? A quoi sert de produire toujours davantage, si on ne sait pas partager ? A quoi sert aux pauvres de s’enrichir et aux riches de s’appauvrir, si les uns et les autres ne savent pas vivre comme le Christ ?

Sainte Vierge Marie, à un monde dominé par l’argent, vous enseignez votre libéralité. A un monde de clinquant et de mensonge, vous montrez votre transparence. A un monde qui ricane et qui salit, vous offrez votre pureté.

Apprenez-nous à ne pas être une page achevée d’imprimer mais une page chaque jour toute blanche, où l’Esprit de Dieu dessine les merveilles qu’il fait en nous. Ainsi soit-il.

Cardinal Roger Etchegaray.

Réouverture du Sanctuaire de Lourdes.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Le Sanctuaire de Lourdes prépare activement sa réouverture

Tournées jeudi 14 mai 2020, ces images montrent le Sanctuaire de Lourdes en plein préparatifs pour sa réouverture fixée au samedi 16 mai. « Cette réouverture est un grand signe d’espérance, se réjouit le recteur du Sanctuaire, Mgr Olivier Ribadeau Dumas. A cette occasion, il lance un appel à la générosité : « Aidez le Sanctuaire à se relever ! »

SOUTENIR LE SANCTUAIRE :

Par chèque bancaire, libellé à l’ordre de l’Association Diocésaine de Tarbes et Lourdes (ou ADTL)
à Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes Service des Donateurs – Opération Covid19 / 1, avenue Monseigneur Théas 65108 Lourdes Cedex

Par virement bancaire, en mentionnant «Opération Covid19» dans l’objet de votre virement
et en nous informant par email : donateur@lourdes-france.com
Association Diocésaine de Tarbes et Lourdes Agence : Société générale – Lourdes
IBAN : FR76 30003 02051 00037260102 02 Adresse SWIFT (code BIC) : SOGEFRPP

66 % du montant de votre don est déductible de vos impôts
dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Un reçu fiscal vous sera adressé. Merci.

Poémes.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Poémes.

Un air de fête dans la tête

une enfance que rien n'arrête

ivresse d'une route à ouvrir

impatience à devenir.

Benoit MERCIER, (artiste plasticien).

 

Poéme.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Poéme.

S'élancer dans les bras du levant

sans tambour ni trompette

et apprivoiser le firmament.

Victoire sur la tempête.

Benoit MERCIER, (artiste plasticien).

«Un vaste chantier nous attend» Grégoire CATTA, Jésuite.

Publié le par Hospitalité de Touraine

 «Un vaste chantier nous attend» Grégoire CATTA, Jésuite.

Directeur du service Famille et société de la Conférence des évêques de France, le jésuite Grégoire Catta vit en communauté dans une cité HLM à Saint-Denis (93). Il invite à penser l’après confinement comme un temps de reconstruction, et même de renaissance.

 

Vous vivez dans une communauté jésuite à Saint-Denis. Que constatez-vous depuis le début du confinement ?

Avec d’autres jésuites, nous vivons dans trois appartements d’une cité HLM. Actuellement, nous sommes quatre à rester présents. Le confinement se vit ici comme partout ailleurs mais avec les caractéristiques de Saint-Denis, c’est-à-dire un lieu très peuplé avec des logements petits, pour certains vétustes. Les habitants s’adaptent, mais nous sentons bien que cela rajoute des difficultés. Nous voyons aussi beaucoup de solidarité entre voisins. Dans nos quartiers, des relations se tissent et se développent. Et par moment, la violence surgit – violences familiales, tensions entre les jeunes et la police, même si cela n’a pas eu lieu dans notre quartier proprement dit mais alentour. Comme toute crise, celle que nous vivons a un effet de miroir grossissant.

Chaque jour, nous tenons une permanence à l’église Saint-Denys-de-l’Estrée dont nous avons la charge. De nombreuses personnes viennent y prier un moment, trouver du calme, s’en remettre à Dieu. Ce sont des paroissiens habituels mais aussi des personnes que nous n’avions jamais vues, et des personnes un peu plus perdues, marginales, ceux qui n’ont pas de chez eux… Comme dans toute paroisse, nous avons trouvé des moyens pour maintenir des liens dans la communauté et exercer la solidarité. Notre aide alimentaire d’urgence continue ainsi de fonctionner pour des familles envoyées par le Secours catholique ou d’autres services d’aide sociale. La mairie a aussi repris à son compte l’aide que des associations ne pouvaient assumer, leurs bénévoles étant indisponibles ou âgés. Nous commençons à sentir très fortement l’émergence d’une crise économique et sociale. A la maison de la solidarité où il y a une distribution de paniers repas, nous voyons dans la file d’attente qui se forme tous les jours des personnes qui jusqu’à présent n’avaient pas besoin d’une aide alimentaire. Certaines nous demandent aussi comment obtenir une aide pour payer le loyer. Ceux qui vivent de travaux précaires, parfois sans papiers, n’ont plus de revenus.

 

Alors que nous envisageons l’après confinement, quel défi est lancé aux chrétiens ?

Dans sa lettre encyclique, Deus caritas est, Benoît XVI parle des trois missions de l’Église : la liturgie, l’annonce de l’Évangile, et la diaconie c’est-à-dire le service. La célébration eucharistique est le centre de notre vie, mais elle n’en est pas le tout. Annoncer l’Évangile par la parole et par les actes, le service du prochain, est tout aussi important. Mais il ne s’agit pas simplement d’exercer la charité dans la relation interpersonnelle pour subvenir aux besoins de l’autre, mais aussi de participer à l’organisation de la société. C’est le défi qui nous est lancé aujourd’hui. Nous avons vécu un choc et un temps de confinement où tout s’est arrêté. Et maintenant, il s’agit de relancer l’activité économique et sociale. Plutôt que de la relancer, ne s’agit-il pas de la reconstruire ? Nous sommes appelés à une conversion personnelle et à transformer les structures. Cela peut nous sembler une montagne infranchissable. Pourtant, la doctrine sociale de l’Église nous enseigne que la transformation des personnes peut contribuer à celle des structures. Nous le voyons bien : des mobilisations de consommateurs et de citoyens font bouger les choses. Nous pouvons nous appuyer là-dessus pour ne pas en rester simplement à ce qui est indispensable – les actions de charité au plus proche de nous comme la distribution d’un panier repas – mais n’est pas suffisant pour que nos systèmes économiques ne laissent pas des personnes sur le bord du chemin. Pour nous chrétiens, ce temps est l’occasion de nous engager dans un vaste chantier avec d’autres citoyens.

 

Comment s’engager dans ce chantier ?

D’abord en nous interrogeant : que voulons-nous poursuivre comme avant, arrêter ou transformer, et comment ? Le mot « crise » vient du grec qui veut dire « choisir », « discerner ». Nous avons un travail de discernement à faire pour que perdure ce qui s’est révélé possible – au niveau de la solidarité, mais aussi de la santé où des professionnels des secteurs privé et public se sont mobilisés pour travailler ensemble –, et pour revoir certaines activités. Depuis l’appel de Laudato Si’ à la conversion à l’écologie intégrale, nous avons conscience que certaines activités ne sont plus tenables car elles ne permettent pas de prendre soin de la terre et des plus pauvres. Il n’y a pas de solutions toutes faites, mais nous devons repenser nos modes de déplacement et de consommation. Il s’agit d’écouter la voix de l’Esprit pour faire ce travail de discernement dans les lieux où nous sommes déjà engagés : écoles, entreprises, associations… Au service Famille et Société de la Conférence des évêques de France, se pose par exemple la question de la pastorale du tourisme. Penser à « l’après » commence par penser notre vie « avec le virus ». Quel type de tourisme privilégier ? Cet été, nous allons sans doute apprendre à faire du tourisme local. Mais il ne suffit pas de dire que nous voulons arrêter de voyager à l’autre bout du monde. Des personnes vivent du transport aérien. Que leur proposer ?

 

La crise économique fait déjà advenir de nouvelles pauvretés. Comment les accueillir ?

C’est le vrai défi. Le virus nous a tous touchés, même s’il nous a touchés différemment. Et nous sentons bien que pour lutter contre lui, nous devons faire corps. Aujourd’hui, un certain nombre de personnes risquent de perdre leur travail, d’autres n’ont plus les moyens de payer leur loyer. Nous ne nous en sortirons qu’en étant solidaires. Pour nous chrétiens, l’option préférentielle pour les pauvres n’implique pas simplement d’identifier les besoins des personnes vulnérables mais de se mettre en chemin avec elles, en écoutant ce qu’elles ont à nous dire. De manière globale, nous redécouvrons nos fragilités et le fait de vivre dans l’incertitude. Nous ne pouvons plus tout programmer comme avant ni même prévoir ce qui va se passer dans trois semaines. L’incertitude règne. Où trouver des ressources pour vivre dans cette incertitude ? Nous expérimentons de manière plus concrète et moins théorique ce que veut dire mettre notre confiance dans le Seigneur et nous mettre à l’écoute de l’Esprit. Il souffle où il veut, mais on ne sait pas d’où il vient ni où il va. Dans l’entretien avec Nicodème (Jean 3, 1-9), Jésus dit  : « Il vous faut naître d’en haut ». C’est un peu ce à quoi nous sommes appelés aujourd’hui. Dans ce temps de crise, il nous faut renaître. Comme Nicodème, nous nous demandons comment cela est-il possible. Renaître d’en haut, ce n’est pas recommencer comme avant. Comment pouvons-nous être des Nicodème aujourd’hui ?

REPORTAGE -Le Sanctuaire de Lourdes désert en plein mois de mai.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Historique. Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes sans aucun pèlerin : du jamais vu en plein mois de mai alors que la « saison » des pèlerinages aurait dû commencer le 5 avril 2020. Ces images aussi émouvantes qu’impressionnantes montrent le site – dont la Grotte des apparitions est le cœur – totalement vide. Confinement lié au covid-19 oblige, le Sanctuaire est devenu un grand désert. La vie pourtant continue de s’y déployer : c’est la force de la Nature.

REPORTAGE -Le Sanctuaire de Lourdes désert en plein mois de mai.

Prière de Lise Lachance.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Prière de Lise Lachance.

Nous te rendons grâce, Seigneur Jésus,

car tu nous as tirés de la solitude et de la mort.

Tu as fait de nous des pierres vivantes

pour la construction de la demeure de Dieu

au milieu de son peuple.

Tu es le Chemin, la Vérité et la Vie,

conduis-nous vers le Père.

 

Tu es le Chemin qui nous permet de trouver le Père,

tu es la Vérité qui nous révèle son amour,

tu es la Vie déposée en notre cœur par le Père.

Nous annonçons tes merveilles,

car tu es la pierre vivante choisie et précieuse devant Dieu.

Tu es le Chemin, la Vérité et la Vie,

conduis-nous vers le Père.

Festival de la fraternité.

Publié le par Hospitalité de Touraine

Festival de la fraternité.

Festival de la fraternité : Une foi active qui se met au service.

Des disciples-missionnaires de Gironde témoignent de leur engagement de foi au service des plus fragiles au quotidien.

Participants :

Diacre Hervé Boutineau, médecin.

Florence Galy, responsable de la Pastorale des hôpitaux et clinique.

Mère Marinha, Supérieure des Petites sœurs des pauvres de Bordeaux.

Geneviève et diacre Michel Barrabès, responsables de la Pastorale des migrants, projet masques.

Cécile et Jean Faure, membres de l’Hospitalité Bordelaise.

Véronique Fayet, présidente nationale du Secours catholique.

Partenariats solidaires : Scouts et Guides de France et Saint Vincent de Paul.

Animation : Jean-Michel Petaux.

Pour écouter les témoignages, cliquez ici.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>